Civilisation matérielle, économie et capitalisme t.3 : le temps du monde

À propos

Les trois volumes de Civilisation matérielle, économie et capitalisme nous plonge dans l'histoire du monde du XVe au XVIIIe siècle, un extraordinaire voyage à travers le temps et l'espace des civilisations humaines. C'est aussi une réflexion magistrale sur la nature et le rôle de ce capitalisme, acteur toujours plus essentiel des sociétés de l'époque médiévale et moderne.Ce troisième volume, Le temps du monde, retrace l'histoire des flux et reflux des dominations à l'échelle internationale, basée sur deux blocs à la richesse ancienne que sont l'Europe d'un côté, l'Extrême-Orient (Chine, Inde, Islam) de l'autre. Il dépeint le bousculement de cet équilibre ancien qui voit s'imposer, successivement, les hauts lieux du capitalisme  : Venise, Anvers, Gênes, Amsterdam et Londres. La fin de la période voit l'avènement des économies nationales de France et d'Angleterre, enfin la conquête britannique du monde appuyée sur la révolution industrielle qui scelle l'inégalité du monde.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire

  • Auteur(s)

    Fernand Braudel

  • Éditeur

    Armand Colin

  • Date de parution

    30/03/2022

  • Collection

    Hors Collection

  • EAN

    9782200634179

  • Disponibilité

    Disponible

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Fernand Braudel

Après avoir enseigné l'histoire en Algérie, au Brésil et en France, Fernand Braudel (1902-1986) est mobilisé en 1939 puis fait prisonnier dans les camps de Mayence et de Lübeck où il écrit de mémoire sa thèse consacrée à la Méditerranée au temps de Philippe II, qu'il publiera ensuite et dont il prolongera les pistes de recherche à travers plusieurs ouvrages consacrés au monde méditerranéen. Président de l'École des Hautes Études (VIè section), fondateur et administrateur de la Maison des Sciences de l'Homme, il est élu en 1984 à l'Académie française. Ses travaux, menés au sein de « l'École des Annales », ont révolutionné l'historiographie contemporaine.

empty