La bataille de Gergovie ; les faits archéologiques, les sites, le faux historique

À propos

Dès 1865, date à laquelle Napoléon III avait décidé d'attribuer au plateau de Merdogne la gloire d'avoir été le théâtre de la victoire gauloise de Gergovie, des contestations légitimes se firent entendre : aussi bien, les fouilles complémentaires réalisées sur le plateau dit de Gergovie, que l'étude approfondie des textes de César ne permettaient pas de reconstituer en ces lieux les péripéties de la bataille.
En 1933, le site des Côtes de Clermont, au sud de l'agglomération clermontoise fut pressenti et les recherches commencées en 1952, poursuivies jusqu'en 1976 et complétées par des fouilles « de sauvetage » jusqu'en 1986, portent témoignage de l'existence d'un oppidum fortifié et de fortes zones de concentration humaine situées dans son voisinage immédiat.
En 1970, la mise à jour des principales structures d'un camp romain sur la colline de Chanturgue, attenante aux Côtes permet enfin l'adéquation incontestable des descriptions de César - qui jusque là nécessitaient une trituration inquiétante des textes - avec le site pressenti, et confirme les présomptions émises sur la situation du véritable site de Gergovie.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Antiquité (jusqu'en 476)

  • Auteur(s)

    Paul Eychart

  • Éditeur

    Editions Créer

  • Date de parution

    06/02/1999

  • EAN

    9782848191676

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb pages copiables

    258

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    20 552 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (pdf)

  • Ref catalogue

    86651

empty