À propos

Justinien devient empereur romain d'Orient en 527. Pendant près de quarante ans, le souverain de Constantinople poursuit un seul but : réformer, agrandir, unir son empire dans la même foi chrétienne et en faire la plus grande puissance du monde méditerranéen.

Empereur « qui ne dort jamais », Justinien a unifié le droit avec le Code justinien et de nombreuses lois (les Novelles) ; il a été le bâtisseur de nombreux monuments, dont la basilique Sainte-Sophie de Constantinople, chef-d'oeuvre de l'art byzantin ; empereur chrétien, il a adopté une politique religieuse offensive envers les dissidents, païens ou hérétiques ; il s'est engagédans la définition de la doctrine orthodoxe, a publié des édits doctrinaux, organisé des conciles.

À l'extérieur, à l'aide de généraux de valeur - Bélisaire, Narsès -, il a défendu l'empire efficacement contre les attaques de la Perse et contre celles de nombreux peuples barbares. La reconquête de l'Afrique du Nord et de l'Italie, que les Vandales et les Ostrogoths avaient enlevées, fut un de ses immenses succès. Si son long règne ne fut pas sans ombres - persistance des divisions dansl'Église, reconquêtes éphémères en Occident -, Justinien a conduit l'Empire romain à son apogée.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Moyen Age (de 476 à 1492) > Haut Moyen Age (VIe - Xe siècle)


  • Auteur(s)

    Pierre Maraval

  • Éditeur

    Tallandier

  • Distributeur

    C.D.E.

  • Date de parution

    24/03/2016

  • EAN

    9791021016439

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    432 Pages

  • Poids

    2 334 Ko

  • Diffuseur

    C.D.E.

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

    2.0.1

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

Pierre Maraval

Professeur émérite à l'université de
Paris 4-Sorbonne, Pierre Maraval a édité et
traduit plusieurs textes antiques,
notamment Les Louanges de Constantin et
les Lettres et discours de Constantin. Il est
également l'auteur de Théodose le
Grand (2009).

empty